Comment comptabiliser des marchandises ?

Pour une meilleure comptabilisation des marchandises, un traitement comptable des achats de marchandises s’impose directement. Celui-ci représente quelques particularités que l’entreprise doit maitriser.

Quelques précisions sur l’achat des marchandises

A la différence des matières premières qui sont nécessairement transformés avant d’être revendues, on appelle marchandises les biens que l’entreprise achète pour ensuite les revendre sans à les transformer, c’est-à-dire les vendre en état. Ce sont notamment les activités commerciales qui sont les plus concernées par la comptabilité des marchandises. Il convient dans ce cas d’enregistrer dans le journal d’achat les écritures comptables. Le but est en effet de montrer dans le grand livre que telle ou telle entreprise à acheter des biens pour ensuite les revendre en état. Cependant, la comptabilisation d’une facture d’achat de marchandises doit prendre en considération les éventuels rabais, remises, ristournes, les frais de ports et les droits de douanes.

La comptabilisation de l’achat des marchandises

C’est en effet le compte 607 qu’il faut utiliser pour représenter les achats de marchandise d’une entreprise. Son équivalent en produit est le compte 707 « Vente de marchandises ». Ainsi, pour la comptabilisation des achats de marchandises, il faut débiter le compte 607 « Achats de marchandises » et le compte 44561 « TVA déductibles sur autres biens et services » puis créditer ensuite le compte 401 « fournisseurs ». Après avoir réglée la facture, il convient de débiter le compte 401 « Fournisseurs » et créditer le compte 512 « Banque ». Par ailleurs, les divers frais accessoires que nous venons de citer précédemment (frais de port, droits de douanes, rabais, remises, ristournes…) doivent être comptabilisés dans le compte 6087 « Frais accessoires sur achats de marchandises ». Ce compte des frais accessoires, avec le compte 607 et le compte 44561 doit être débité à l’émission de la facture. Pour un enregistrement abrégé, il est aussi possible d’inclure ces frais accessoires dans le compte 607, soit compte 607 = achats de marchandises + frais accessoires.

La comptabilisation des marchandises non-vendus : stocks de marchandises

Afin d’évaluer correctement les actifs et passifs, un commerçant est dans l’obligation de réaliser un inventaire physique à l’approche de la clôture de l’exercice comptable. Il est dans ce cas nécessaire de constater les marchandises qui ne sont pas encore vendus. L’évaluation des marchandises non-vendues font désormais l’objet d’une comptabilisation particulière étant donné qu’elles représentent les stocks de marchandises. Ainsi, pour la comptabilisation des stocks de marchandise à la fin de l’exercice, il faut débiter le compte 37 « Stocks de marchandises » et créditer le compte 6037 « Variation des stocks de marchandises ». A l’ouverture de l’exercice comptable suivant, il faut débiter le compte 6037 « Variation des stocks de marchandises » et créditer le compte 37 « Stocks de marchandises » pour mieux constater le stock initial de marchandise sur le nouvel exercice.