Techniques de financement : comprendre l’affacturage inversé

Affacturage inversé

Depuis quelques années, plusieurs entreprises ont instauré l’affacturage inversé (AI) afin de permettre à leurs fournisseurs, en particulier ceux qui souhaitent céder leurs crédits à un factor, d’obtenir un système de paiement anticipé. Cette technique de financement comporte divers avantages non seulement pour la société cliente qui a élaboré ce cadre de financement, mais aussi pour ses fournisseurs. Reste à savoir les réels avantages d’une telle solution de financement à la fois innovante et performante.

Un dispositif approuvé par les PME…

Avant tout, l’affacturage est l’une des techniques de financement les plus courantes en Italie, en Espagne, au Royaume-Uni et également en France. Avec plus de 55 milliards d’euros de flux annuels, il représente presque la moitié de l’activité d’affacturage dans le monde. Même s’il ne présente que 5 % du marché global français en 2014, le reverse factoring se démocratise et commence à afficher un taux de croissance de plus en plus important. C’est la raison pour laquelle les PME s’intéressent petit à petit à cette solution de financement gagnant-gagnant. Pour l’acheteur ou le client, cela permet en effet d’optimiser sa chaîne de provision tout en consolidant ses relations avec ses collaborateurs ou ses fournisseurs. En outre, l’affacturage inversé permet également d’améliorer les coûts de gestion d’une entreprise en sécurisant le processus de validation des comptes fournisseurs. Du côté de ces derniers, cette solution permet d’obtenir un remboursement rapide à un taux avantageux après l’émission des factures. Elle aide aussi les fournisseurs à raccourcir les délais de paiement tout en maîtrisant leur trésorerie.

Les avantages de l’affacturage inversé pour le client

Il existe en général deux principaux avantages de l’affacturage inversé ou reverse factoring pour le client. D’un côté, elle facilite l’accès à la créance pour les fournisseurs les plus exposés à la défaillance économique sans pour autant baisser son BFR. De l’autre côté, ce dispositif permet aussi d’améliorer ses propres résultats financiers. Elle constitue dans la majorité des cas la plus grande motivation du client. En rendant facile l’accès à la créance à ses fournisseurs, l’acheteur consolide leur situation financière et augmente par la même occasion la pérennité de la relation, surtout pour ses commerçants stratégiques. D’autant plus que l’affacturage inversé ne réduit pas son BFR même si l’on continue d’acquitter le factor à échéance. De plus, la dette en rapport avec ce dernier (le factor) reste une dette d’exploitation, à condition de la payer à l’échéance du contrat. Le dispositif de financement peut ainsi se présenter comme un gain financier pour l’acheteur une fois que l’avance accordée par le fournisseur à titre de rétribution comptant excède les commissions versées au factor et les frais financiers. Elle contribue aussi à l’amélioration de la profitabilité de la coopération avec ses fournisseurs. Par ailleurs, le taux de commission dans l’AI est plus faible que celui de la version classique.

Les avantages de l’affacturage inversé pour le fournisseur

Les avantages de ce dispositif pour le fournisseur se manifestent sur quatre éléments différents à savoir le coût du financement, la souplesse d’utilisation, la réserve de financement et l’amélioration de la présentation des comptes. En général, le reverse factoring est instauré par des entreprises disposant d’un crédit élevé. Dans cette optique, l’acheteur fait bénéficier aux fournisseurs disposant d’une qualité de créance moyenne un taux de prêt à court terme. Une solution favorable par rapport à l’emprunt qu’ils pourraient négocier avec leur factor ou leur banque. En outre, les fournisseurs sont tout à fait libres d’utiliser ou non la possibilité de faire financer les comptes qu’ils ont émis. Par ailleurs, cette solution de financement peut être utilisée instantanément en fonction de ses besoins. Dans la version classique de l’affacturage, les fournisseurs doivent céder toutes ses factures client et s’engagent à payer la commission d’affacturage sur les factures. Avec ce nouveau dispositif, ils peuvent aussi avoir accès à la créance à court terme pour des sommes plus élevées, mais qui sont certes limitées au montant des factures émises sur le client. Le financement avec ce dispositif est aussi rapide grâce à la dématérialisation des flux dans les 24 heures à compter de la date de réception de facture par l’acheteur.

Les avantages de l’affacturage inversé pour l’affactureur

L’affacturage inversé est aussi une solution de financement avantageuse pour l’affactureur. En effet, plusieurs factor privilégient ce dispositif au lieu de réaliser leurs activités financières dans le système classique. Dans l’AI, le risque de créance est concentré sur un seul acheteur, notamment celui qui dispose d’une potentialité remarquable. Alors que dans le système classique, ce risque de créance est directement réparti sur différents acheteurs dont la solvabilité est généralement inégale. Par ailleurs, dans le délai de 48 heures au maximum, le factor ou la société d’affacturage envoie aux fournisseurs une information de paiement à échéance approuvée par un contrat de cession de crédit « sans recours ». De ce fait, la résignation est « sans recours ». Ce qui signifie simplement que l’affactureur s’interdit de recréditer le fournisseur dans la situation d’insolvabilité de l’acheteur avant la date d’expiration du contrat.