Cout complet et cout partiel : quelles différences ?

Toutes les entreprises emploient aujourd’hui des experts-comptables afin de calculer leurs coûts de services ou de produits à commercialiser. Cette technique permet de savoir la rentabilité de ces derniers. Dans ce cas, le chef comptable vise à obtenir, après les méthodes de calculs, le coût de revient def de chaque produit à vendre. Cela aboutit par la suite à une prise de décision, de telle sorte que la société prévoit le prix de vente adapté à ses bénéfices. Cependant, il est parfois difficile de distinguer le coût complet du coût partiel. Donc, ce guide vous aidera à savoir les davantage de ces deux techniques.

C’est quoi un coût complet et un coût partiel exactement ?

Lors de la vente d’un produit ou d’un service, l’entreprise doit prévoir les bénéfices à gagner pour anticiper les pertes. Dans ce cas, l’expert-comptable intervient dans le calcul des différents coûts de la société. Comme le coût complet, il s’agit d’un coût de revient au service ou au matériel rendu, c’est-à-dire tous les coûts dès la fabrication de produits jusqu’à la vente. En fait, le coût complet consiste à calculer le coût total de production. Dans ce cas, les frais pour les autres activités, en dehors de la production, ne sont pas inclus du coût total. Cependant, le coût partiel consiste exactement à calculer la marge de chacun des produits à vendre. En fait, cette méthode est aussi applicable pour contrôler la gestion dans votre société. À noter que le coût partiel ne s’arrête pas sur le calcul, mais aussi sur le fait que toutes les charges fixes de cette dernière soient couvertes. En plus, cette technique en comptabilité permet d’obtenir des informations précises. En outre, le calcul du coût partiel nécessite de prendre en compte à la fois les charges variables et les charges fixes de la société. Mais, le plus important c’est de savoir la marge de chacun des produits et des services. Dans ce cas, lecomptable.fr pourra vous diriger aux différents calculs nécessaires à la comptabilité et vous renseigne sur les deux coûts.

Quelles sont les différentes classes de coûts complets et partiels ?

Le calcul de chacun de ses deux coûts nécessite la connaissance aux différents coûts existants. Dans ce cas, deux catégories de coûts sont remarquées dans la méthode des coûts complets. Il s’agit du coût direct et indirect. Le coût direct consiste en quelque sorte à calculer les frais dépensés par la société durant les activités de productions. Plus précisément, les coûts des matières premières au cours de la fabrication sont à prendre en compte. Mais, le coût indirect permet de calculer les dépenses totales de la société durant la réalisation des services. Dans ce cas, la société pourra en tirer par la suite une conclusion concernant les salaires du personnel. 

Quel est le principe du coût complet et du coût partiel ?

Le calcul de chaque coût nécessite uniquement l’utilisation de différentes formules pour accélérer le travail. Dans le cas du coût complet, celui-ci est égal à la somme des coûts directs et indirects. Cependant, les coûts indirects acquièrent la connaissance à la commercialisation, à la distribution, à la production et à l’approvisionnement. Dans ce cas, il suffit de faire la somme de ces derniers pour obtenir le coût complet. En fait, l’obtention de ce dernier permet la bonne prise de décision, car il permet de piloter les activités de la société. De même que le coût partiel est égal à la somme des charges de la société durant la fabrication des produits. Comme son nom l’indique, le coût global du produit se répartit en plusieurs coûts partiels. Dans ce cas, vous devez prendre en compte les charges variables et les charges fixes en utilisant la méthode des coûts spécifiques. Ces dernières varient également en fonction des produits fabriqués.

Quelle est la grande différence entre le coût complet et le coût partiel ?

Plusieurs méthodes sont applicables au calcul de la rentabilité de votre société. Dans ce cas, chaque méthode peut aboutir à un même chemin, mais les processus de calculs sont différents. Comme dans le calcul du coût partiel, il permet de savoir chaque partie dans les coûts complets. Mais, ce dernier n’est autre que la somme des coûts partiels. Dans ce cas, les dépenses dans la société sont le premier paramètre à établir avant tout. Ces dépenses sont les charges fixes et les charges variables. En fait, vous ne pouvez pas calculer le coût complet qu’après avoir trouvé les coûts partiels. Vous devez donc savoir le volume de l’activité comme la matière première. Puis, vous calculez aussi les frais pendant l’utilisation des machines de productions surtout le coût de consommation de carburant. Après, vous calculez la rentabilité de chaque produit. À la fin de votre calcul, vous pouvez faire la somme de ces trois paramètres pour obtenir le coût complet.