Comment obtenir un financement pour son projet ?

Lassé de devoir suivre les ordres d’un patron, vous voulez enfin voler de vos propres ailes ? Vous souhaitez obtenir votre indépendance et lancer votre projet professionnel ? L’envie de réussir et la quête du succès vous ont envahis, mais il ne manque plus qu’une chose : l’argent. C’est le problème majeur de tous les entrepreneurs qui veulent se lancer dans l’entreprenariat et le commerce. Le manque de fonds propres pour faire tourner l’affaire est problématique. Mais alors, comment financer son projet ? Vous pouvez par exemple passer par les banques ou lancer une campagne de financement participatif. Voici quelques pistes de réponses pour s’y retrouver.

Évaluer des besoins financiers

En lançant leur projet professionnel, le premier obstacle que les entrepreneurs rencontrent est le financement. Vous avez pris le temps de décortiquer tous les points importants du projet : rentabilité, faisabilité, concurrence, produits, services. Cependant, le déblocage des fonds est un élément central de la réussite du projet. Les besoins financiers doivent être évalués scrupuleusement afin d’éviter l’endettement ou le surendettement. Il est important d’anticiper en avance les dépassements de trésorerie. Il est tout aussi essentiel de rendre crédible votre démarche auprès des financeurs. Ainsi, la priorité sera de se lancer avant de trouver des financeurs. C’est une philosophie qui met en confiance les investisseurs. Vous affichez une image plus crédible si votre projet est déjà en cours de lancement. L’auto financement n’est pas à la portée de tout entrepreneur. Vous serez vu comme un entrepreneur sans ambition si vous n’entreprenez aucune action concrète. Néanmoins, il y a des entrepreneurs et des entrepreneuses qui choisissent de chercher des fonds avant de se lancer dans l’aventure. Il n’existe pas de stratégies gagnantes, car tout dépend de la manière dont vous gérez la situation.

Passer par les établissements classiques

Les investisseurs en fonds propres constituent une première option envisageable et viable. Ils prennent une part dans la société. Ainsi, ils espèrent obtenir un bénéfice par rapport à vos profits. Ce système s’avère être très avantageux, car vous n’avez pas à rembourser les fonds propres investis. Ces types d’investisseurs perçoivent un pourcentage de dividendes sur les revenus de la société. Ils peuvent recevoir une plus-value en revendant leur part de titres. Cette démarche vous offre une meilleure image auprès des partenaires et des établissements financiers. D’ailleurs, hormis l’apport financier et l’auto-financement entreprise, ces investisseurs partagent leurs expériences dans le milieu. La solution la plus évidente est de passer par les banques et les établissements de crédit. Ils financent une partie des actifs de la société. Par contre, débloquer les fonds n’est pas facile. Les banques sont très exigeantes et veulent avoir l’assurance que leurs investissements seront remboursés. Vous devez d’abord démontrer la crédibilité de votre projet. Un apport en fonds propres est souvent nécessaire pour gérer efficacement le risque d’insolvabilité. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site france-expert-comptable.fr.

Tenter les voies de financements modernes

Si vous en avez assez de vous faire recaler à chaque fois par les banques, vous pouvez essayer les moyens de financements actuels (autofinancement). Vous avez forcément déjà entendu parler du crowdfunding ou plus communément financement participatif. Ce système de financement repose sur le principe de mise en relation avec de larges groupes de personnes, potentiellement intéressés par votre projet de financement entreprise. Il peut s’agir d’investisseurs ou de particuliers. Généralement, si votre projet est jugé utile à la société, vous recevrez énormément de dons de la part de généreux donateurs. Il faudra mettre en place une campagne de communication sur les réseaux sociaux et les plateformes en ligne pour avoir une meilleure visibilité. Vous ouvrez la cagnotte et effectuez régulièrement une veille marketing pour assurer le financement. Si ce système ne vous intéresse pas, il existe d’autres voies de financement comme les concours d’entreprenariat. En participant à ces concours, vous pouvez rencontrer vos futurs investisseurs et trouver des collaborateurs potentiels.