Franchise alimentaire : les réseaux qui marchent et recrutent !

De nombreuses idées de franchises ont vu le jour dernièrement. Le domaine de la restauration est celui qui en a le plus bénéficié. Plusieurs enseignes dans le secteur du commerce alimentaire, collent aux attentes des consommateurs. Avec cette tendance visant la satisfaction du client, ouvrir une franchise dans le secteur alimentaire semble être activité très rémunératrice !

Le coffee shop

Le concept de coffee shop peut-être vague pour certains, notamment s’il y a confusion avec les coffee shops à Amsterdam. Mais, il s’agit ici du café dont le concept provient des États-Unis. Le principe est de vendre des produits autour du café, du thé, du chocolat, du lait et bien d’autres encore. L’idée est de proposer aux clients des boissons chaudes ou froides qui soient à leur goût : thé glacé, expresso à emporter, café chocolaté, etc. Rejoindre une franchise de coffee shop et de restauration rapide est donc une opportunité qui peut dégager un bon chiffre d’affaires. Ce genre d’établissement de restauration répond parfaitement aux besoins des gens s’orientant plus vers la proximité et la rapidité.

Le commerce de proximité

Les enseignes de grande distribution ont compris le comportement du consommateur d’aujourd’hui. La proximité est un élément qui change complètement la manière dont elles doivent vendre. Actuellement, il n’est pas rare qu’un commerce alimentaire dans un quartier appartienne à une grande marque d’hypermarché. Se lancer en franchise de commerce de proximité est donc une bonne alternative à une petite épicerie. Grâce au nom de l’enseigne, ce type de franchise se présente comme une référence avec des produits sélectionnés pour la grande distribution, ce qui rassure plus les clients. En outre, l’approvisionnement des stocks est garanti par l’hypermarché. Ainsi, les consommateurs sont toujours sûrs de trouver ce qu’ils recherchent.

La cave à vin

Une autre franchise alimentaire qui prend de l’ampleur est le secteur du vin. Et pour cause, la consommation de vin est en nette hausse ces dernières années. Ceux qu’on appelle communément les consommateurs occasionnels fréquents sont de plus en plus nombreux. Ils achètent régulièrement entre deux à trois bouteilles par semaine. Un tel comportement d’achat est une aubaine pour une franchise de cave à vin, en particulier s’il est bien situé. Par ailleurs, se lancer en franchise dans ce secteur est également une démarche culturelle. Le vin est en effet perçu par bon nombre de Français comme étant un produit culturel au même rang que les monuments français et produits de terroir.