Devenir commerçant en 2019, pensez à la franchise !

Devenir commerçant en franchise est un projet qui a du potentiel si vous envisagez de tenir un commerce. En effet, avec vos talents de manager, vous pouvez parfaitement créer votre propre entreprise. Mais, en faisant appel à un franchiseur, vous écartez les risques pour le bon fonctionnement de votre affaire.

Les franchises commerciales qui marchent ?

Le choix de devenir un commerçant en franchise dépend souvent de plusieurs facteurs. Parfois, il s’agit d’un changement de cap pour une autre profession. Néanmoins, les réseaux de commerce en franchise sont nombreux pour avoir largement des options de réorientation professionnelle. Vous pouvez par exemple ouvrir un commerce spécialisé qui est la tendance à l’heure actuelle : magasin de sport, ouvrir une boutique de prêt-à-porter, etc. Mais, d’autres secteurs fonctionnent également, à l’instar des franchises autour de l’automobile (location, vente, garage…), tout ce qui est santé et bien-être ou encore les franchises de coiffure et d’esthétique.

Commerce en franchise : de nombreuses opportunités d’affaires

La création en franchise est une occasion de faire preuve de créativité et de se lancer dans une nouvelle activité. Néanmoins, certains secteurs sont plus porteurs et soutenus par de nombreux franchiseurs. Le commerce en franchise est l’un des domaines qui fonctionnent actuellement grâce à un éventail de possibilités. En outre, il constitue le moyen le plus facile et rapide de devenir un commerçant en s’appuyant sur la notoriété d’une enseigne ou d’une marque.

Devenir commerçant en franchise : principe et concrétisation

Un commerce en franchise est une entreprise tenue par un franchisé chargé de le gérer. Mais, devenir commerçant en franchise n’est pas simplement une affaire de gestion. En amont de votre projet, vous devez contribuer financièrement à la création de votre commerce, que ce soit l’apport personnel, le droit d’entrée ou autres frais. En même temps, voyez avec votre franchiseur si votre local doit être conforme à certains critères. Généralement, les grandes enseignes et/ou marques imposent des chartes sur la situation géographique ou encore l’aspect extérieur du commerce. Une fois votre affaire lancée, vous devez veiller à vos obligations envers votre franchiseur : préserver ses intérêts, soigner son image de marque, suivre la politique commerciale de son enseigne, ne se fournir en produits que chez lui, etc. Du côté du franchiseur, il se doit aussi de respecter certaines obligations. Déjà, il doit assurer l’approvisionnement de votre commerce. Tout au long de votre situation de commerçant en franchise, vous avez droit à une assistance et un soutien sous différentes formes. Il peut s’agir d’une formation, d’une aide à l’aménagement du commerce, de conseils d’ordre financier ou marketing, etc. Normalement, tous ces engagements du franchiseur sont préalablement inscrits dans le document appelé DIF (Droit individuel à la formation) qu’il vous remet avant que le contrat de franchise ne soit signé.