Création de franchises : choix de secteurs et apports

La franchise est un modèle économique qui a fait naître de nombreux secteurs d’activités. Pour en créer une, il existe deux points auxquels il faut porter une attention particulière. La première est le choix du domaine dans lequel devenir un franchisé. Et la seconde est de savoir l’apport personnel et/ou initial à investir dans cette opportunité d’affaires.

Les profils d’entrepreneur convertis en franchisés

Ouvrir une franchise est en quelque sorte créer une entreprise. Le seul détail qui change est la position du franchiseur en tant qu’associé. Puisque le projet est entamé à deux, il faut bien savoir choisir le secteur d’activité. L’entrepreneur, à savoir le franchisé, doit donc bien déterminer le domaine dans lequel il est plus compétent et à l’aise pour entreprendre. La plupart des entrepreneurs optent pour une franchise qui cadre avec leur expérience professionnelle. D’autres préfèrent par contre miser sur l’inconnu qui est quelque part une mise à l’épreuve de leur créativité. Ces deux profils peuvent tous faire le bon choix parmi la multitude de secteurs d’activités en franchise. Néanmoins, il existe un autre trait qui est celui du reconverti. Son choix étant plus indécis, ses chances de réussir en tant que franchisé peuvent être élevées ou quasi nulles.

Les choix de secteurs pour créer une franchise

Aujourd’hui, la pléthore de marques, de boutiques et d’enseignes contribue à apporter aux projets de franchise un éventail de possibilité. Les salons dédiés aux franchises sont également plus fréquents pour aller à leur découverte. Par exemple, les commerces spécialisés tels que la cave à vin, le magasin bio, le prêt-à-porter… sont aujourd’hui en forte augmentation. S’il est un secteur qui est connu et réputé pour sa rentabilité, c’est bien celui de l’immobilier et notamment des agences immobilières franchisées. Les autres secteurs comme l’hôtellerie ou encore la coiffure et l’esthétique sont également en hausse. Mais, tout ce qui service à la personne ou construction connaît une régression du fait de la faible demande de la clientèle. Les services automobiles et la formation demeurent par contre stables.

La question de l’apport initial

Si ouvrir une franchise est un projet d’entreprise, un apport initial est donc nécessaire comme investissement. Il s’agit d’un accord stipulé dans chaque contrat de franchise. En effet, un franchiseur demande à un franchisé qu’il contribue à une quote-part du budget de lancement de l’entreprise afin qu’il en devienne un acteur majeur. L’entrepreneur a le choix entre le tirer de ses fonds personnels ou souscrire à un prêt auprès d’un organisme de crédit. Cet apport initial est généralement un financement pour l’équipement et la logistique, mais aussi une garantie concernant la part du franchisé sur le chiffre d’affaires de l’entreprise. Elle est protégée par une clause dans le contrat de franchise. Pour la franchise en assurance par exemple, l’intérêt est donc de pouvoir avoir sa propre affaire, de travailler en toute indépendance, tout en étant raccordé à un réseau de franchise